Le schisme du culte social

Nous assistons à une démonstration de l’impossibilité politique de résoudre des problèmes de système complexe une fois que la civilisation a atteint un degré technique donné. C’est ce que je démontre dans ma théorie de l’hypervélocité.

Que ça touche la planète en termes de ressources, que ça touche les populations en termes de culture identitaire, même le covid est une démonstration parfaite de l’étendue de la situation.

Dans un système en hypervelocité le processus que l’on observe est un processus de désintégration. Le corps, l’esprit de groupe, la structure, l’organisation, tout se déglingue.

J’ai décidé de procéder par des petits schémas pour visualiser des concepts. C’est plus ludique et rend la chose plus digeste que des 10k mots par page.

Tout ce qui est issu d'une volonté politique de régler rapidement un problème qui se règle biologiquement par la lenteur est voué à l’échec.®

C’est une loi que j’édicte en corollaire à l’hypervélocité, tout ce qui par nature est lent et prend le pli d’être fait dans la rapidité ne peut que rater. Puisque si on allonge le raisonnement, on n’évoluerait pas assez rapidement, faisons des modifications génétiques sur le génome… on ne respire pas sous l’eau, ajoutons des ouïes, ca devient l’ile du docteur moreau ce délire.

Ainsi pour maintenir une fluidité de système, ceux qui le pilotent n’ont pas d’autre choix que d’opérer un schisme sur la situation entre ceux qui sont conformes, et ceux qui ne le sont pas.

Mais ça n’est qu’une réponse théorique pour répondre à un problème qui ne peut pas être traité avec les mécanismes et outils à disposition dans l’organisation du monde à cet instant précis.

Or, on sait très bien ce que donnera la suite :

Pour la question  » est ce que le processus de destruction est volontaire ? A-t-il un rapport avec les annonces structurelles et les découvertes des années 60 sur la trajectoire de la consommation mondiale à terme ? »

Je ne sais pas. J’ai écrit que Claus swchab sort du buisson mai 2020 avec son « opportunité de refondre l’économie  » donc comprendre de faire en sorte que ça tienne encore debout. Ce qui sous-entend quand même une perception de danger, d’instabilité, de niveau critique.

Ça donne une lecture atypique des événements et donne crédit à ceux qui pensent que le covid est provoqué. Je n’ai pas cette réponse. J’admets qu’il tombe bien pour justifier septembre 2019 et le repo market, mais je ne vois pas une économie telle que la nôtre s’être structurée, pour qu’une fois arrivée au point culminant, tout changer et arrêter la politique du gaspillage et des cycles annuels de productions, les versions de produits et cie, ça va mécaniquement en sens contraire de la motricité même de l’économie c’est un non-sens total et c’est une impossibilité structurelle, conceptuelle, c’est une irréalité. Je veux bien qu’on ait tartiné le socialisme un peu partout mais pas à ce point-là.

- c'est comme être à 130 sur l'autoroute et d'un coup passer la marche arrière.

Le piège perceptuel aussi est un risque auquel je m’attends et dont on ne puisse jamais sortir :

On dira que c’est nouveau, on fait comme si, alors que c’est ancien, une partie accepte, l’autre refuse, une dualité s’installe et dans la boucle au lieu de changer de système on réimpose toujours la même nouveauté qui ne parvient jamais à s’installer réellement.

Le processus de destruction est un effet involontaire selon moi. La seule observation qui me donnera raison sur ma conviction de continuité de système et de sa réforme c’est que les grandes entreprises changent de secteur d’activité pour se recentrer sur l’essentiel, comme l’agroalimentaire.

Maintenir l’économique, mais au lieu de payer 2-3€ le kg de tomate et un téléphone à 500€ on fera les tomates à 15 € et le téléphone à 100€. À la quantité annuelle et aux besoins, c’est plus rentable de vendre des tomates. D’ailleurs les téléphones sont déjà sous les 100€. Il n’y a plus qu’à se focaliser sur l’inflation de l’alimentation et voir qui achète les terrains pour suivre l’argent…

Les derniers prospectivistes des années 70 ont annoncé un paquet de choses qui sont en train de devenir réalité. Dans les annonces on avait les politiques incapables d’enclencher le virage pour préserver les choses. C’est ce que dit King, membre du club de Rome en 1990 sur la démocratie, le gros texte en bleu dans la théorie. Le déclin n’est qu’une continuité de l’enchevêtrement des conceptions mécanistes du monde et du reflux des idées que j’explique dans ma théorie : que le monde arrive à des degrés de complexité qui vont plus vite que le temps nécessaire humain pour avoir le recul sur les effets de ce qu’on met en pratique. Je pense que la finalité de cette dynamique est un grand boom pour la version théâtrale, ou alors une lente agonie respiratoire.

L’analyse des indicateurs de 2022 permettra de voir avec un cran en plus sur les graphiques si les trajectoires vont toujours dans le mur ou non. Sans trop se tromper, on peut dire que oui, c’est juste l’angle de la collision qu’on ignore.

Il y a encore pas mal d’inconnus dans l’équation. Mais on peut déjà exclure l’invention qui change tout. Parce que la fréquence que je démontre dans les inventions et découvertes du XIX et du XX s’est arrêtée net au XXI. On innove plus, on ne fait que changer la taille de l’écran et la forme de la coque. Les batteries de voitures électriques sont des 18650… faut le savoir quand même…

En termes de révolution pure sur une matière ou un composant ou composé qui développe une rangée nouvelle de débouchés, qui soit disruptif pour l’humanité, c’est fini. On reste sur les acquis, on remastérise, on électrifie les vélos, les godemichets, les trottinettes, depuis le téléphone portable, rien. Ça fait 20 ans qu’on fait du sur place.

Comme le hasard fait bien les choses, ça correspond à la date où l’humanité a été mise en réseau….social.

7 commentaires sur « Le schisme du culte social »

  1. Merci pour ces réflexions et schémas intéressants à parcourir.

    Vous parlez d’une part du manque d’innovation au XXIe siècle et d’autre part de l’incapacité des politiques à véritablement « enclencher » le virage. Ne pensez-vous pas que c’est avant tout en matière démocratique que nous avons besoin d’innovation, plus qu’en matière technologique ? Après tout, la manière de gouverner un pays doit avoir un impact significatif sur le « système » dont vous parlez.

    Le processus de la décision publique n’a pas évolué depuis des siècles. Il est le mélange d’une volonté populaire indirectement incarnée par des représentants élus et d’un lobbying intense du secteur privé. Secteur privé qui est le sang de cette économie dont il semble si difficile d’orienter ou d’arrêter la chute en avant. Ne peut-on pas faire mieux ? Il existe selon moi des pistes intéressantes à sonder, notamment avec l’usage du tirage au sort en politique. Explorer ces alternatives pourrait donner lieu à une nouvelle grappe d’innovations en inculquant un peu plus de sagesse dans la décision publique, et ainsi traiter les problématiques de long terme qui nous conduisent à cette destruction.

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis contre toute forme d’état et de système basé sur des lois napoléoniennes qui ont 220 ans. Je suis effaré de ne pas pouvoir se défendre quand sa vie est en jeu et je suis fortement agacé de ces arrivistes en col blancs qui pensent apprendre à pisser à des gens infiniment plus compétents qu’eux.

      Vos propos sont entièrement dans le cœur du problème.

      Thomas more en 1516 écrit dans son utopie que les dirigeants qui se voient en dehors du système politique en place pour discuter sont condamnés à mort.
      ça laisse rêveur pour régler le pistonnage les lobbys et les cartels et autres églises maçonniques en tout genre.

      Le contrat social est mort. Le système ne tient que par crainte de perdre ses acquis, quand on menace de coupure de salaire quelqu’un qui ne suit pas l’impulsion politique c’est que le système est terminé.

      J’ai du mal à voir tout ceci durer dans le temps sans incident.

      J'aime

  2. Ils vont nous pondre une 6e république sous l’egide 2.0. Sous couvert de modernité et de rapidité, ils continueront à détruire et tuer les inutiles pour eux. Les penuries commencent à s’organiser et le president est en vacances à écouter du ukulélé ? En bon commercial du vaccin, on va l’extraire d’ici la fin de l’année car il a deja réalisé ses objectifs. Deagel oui en partie agenda 2030 aussi. Ils ne se cachent meme plus. Ca arrive par le Maroc et l’Espagne et je ne crois pas que Poitiers repoussera qui que ce soit.

    J'aime

    1. Les Américains se foutent de nous à ce sujet, « what do french do when their republic fails, they restart and change number »
      La 6° oui c’est très probable à terme.

      Pour le moment, le propos à garder à l’esprit c’est qu’il vaut mieux anticiper pour quelque chose qui ne se produise pas plutôt que d’être pris au dépourvu de ne pas avoir anticipé. Personne n’a de visibilité sur ne serait-ce que 6 mois. Les bilans semestriels des GAFAM explosent les prévisions de 10
      % pour certains.

      J’ai longtemps cru que les facteurs problématiques seraient des composantes du système, telle que l’économie, mais quand je vois ce qu’on fait avec le covid en France franchement je ne pensais pas que l’état serait celui qui pousse du haut de la falaise. j’étais longtemps dans la croyance que l’état dans un effort de préservation héritage social oblige, il patcherait comme un cochon pour que ca tienne dans la douleur.

      J’ai réalisé que je me suis trompé. Mais au-delà du fait de voir l’erreur, de la reconnaitre, c’est de voir que ce en quoi on pense faire part est en fait simplement une construction et qui poussé à l’extrême dans sa continuité va te faire sauter le caisson si tu résistes.

      Historiquement c’est une leçon d’humilité en rapport aux ouvrages d’histoire qu’on lit et du différentiel entre l’approche qu’on a du temps où l’on vit et lit le récit et l’in situ.

      On est en train de faire la préface d’un livre d’histoire qui va péter le record de nombre de pages.

      J'aime

  3. Bonjour Monsieur Nobody,
    Suite de la préface que vous décrivez, système de contrôle des masses à la chinoise plus une petite subtilité occidentale via l’abrutissement cognitive et génétique de ces mêmes masses (ce ne sera pas la première fois que l’occident utilise ce genre de techniques, cf la guerre de l’opium).
    À la question que vous vous posez sur l’intentionnalité, le mantra de nos maîtres « faites ce que je dis,ne faites pas ce que je fais » peut nous éclairer. Quand nous voyons des multinationales investir massivement dans la sécurité, les gamins d’ingénieurs des GAFAM qui se voient fortement réguler l’usage de nos merveilleux écrans que leurs parents pondent, leur boss qui s’achètent des îles, des terres etc, on peut se dire -à minima- que ça pue un peu du cul et que certains (les méchants) ont une vision cynique du système. (le cynisme c’est pas bien, c’est méchant, je vais aller pisser sous la douche pour me soulager de cette méchanceté et pour Gaia aussi, elle est gentille Gaia !).
    Je pense, humblement, que ce petit test covid et son application à notre beau pays sert de test mondial. Quoi de mieux que de valider ce nouveau monde au pays des francs !
    Enfin, comme vous le dites, cette vision est occidentalo centrée; les jeux de puissances internationaux et la résistance anthropologique de certains (notre avenir, si ça passe, est documenté et ressemble à une réserve indienne…je commence à apprendre la poterie et la vannerie ) peuvent contrarier momentanément la machine hyperveloce.
    Sur le cours terme : brace for impact, sur le moyen et long : ponerologie politique.
    Sic transit gloria mundi !
    Bravoure et justesse à vous.

    J'aime

  4. Je pense par contre qu’il ont vraiment décidé de faire marche arrière. Mais que cette marche arrière ne les concernera pas. La marche arrière c’est pour les gueux pas pour l’élite.
    Tout se besoin de contrôle des populations c’est en préventions des problèmes de pénurie qui ne manquerons pas d’arriver d’ici 20-30 ans ou même peut être avant.
    Se qui se passe c’est juste la confirmation que l’élite a enfin pris conscience que le capitalisme poussé a l’extrême n’est pas durable, faute de ressources. Et que si ils veulent continuer a existe et a imposer, il leur faudra mettre en place de nouveau outils de contrôle.
    D’ailleurs ont remarque bien que dans leur discours, il mélange les anti-pass avec les anti-vax. Ils ont encore et encore besoin de diviser pour mieux régner. Il faut avouer qu’il s’y prennent bien et qu’avec 80% de gueux, ignares, c’est plutôt facile.
    Du coup les autres 20% vont devoir faire preuve d’une extrême intelligence pour s’en sortir. Mais je ne désespère pas ;)) Puisque si chacun des 20% arrive a en convaincre ne serait ce qu’un cela monte vite a 40% et un second a 60%.

    Le vrai problème réside dans l’égoïsme des plus peureux de ceux qui ne veulent pas faire de vague et se rendent complice de leur propres esclavage et de celui des autres, sans vouloir s’en rendre compte. Il faut qu’il arrivent a comprendre qu’a chaque fois qu’il pli a l’autoritarisme, il le renforce. Certain en profite même pour devenir a leur tour autoritaire. C’est toute une éducation a refaire ;))

    M’enfin dans le pire des cas, même avec seulement 20% de personnes qui restent près a défendre leur intégrité, par la force si on les y obligent. Cela risque d’être très très chaud pour l’élite. Et je comprends tout a fait leur qu’ils se préparent a vider les lieux vers les iles australe. ;))

    Parce que les 20% se sont les loups et que les renards ont peur des loups tout comme les moutons.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer