Mémo pour plus tard: comment les années 2020 ont pris la courbe de celle des années 1930 vers l’irréparable

Alors, après une économie en berne suite à un effondrement économique causé par un pic pétrole conventionnel passé sous silence en 2006 , pétrole qui est la base du système moderne actuel qui provoqua 2008 et les sub primes.

l’économie mondiale s’est brisée par effet domino. Le shadow banking s’est développé pour maintenir les canaux de rentes et de détournement des riches, et on a simulé une reprise économique virtuelle et financière qui n’a jamais eu lieu, le fameux ruissellement ne s’est pas produit et on a vu une accélération de l’accumulation de la richesse de l’élite. Le cirque a duré jusqu’en 2019 au milieu de septembre où le repo market s’est littéralement stoppé en une nuit et il a fallu couvrir cela aussi, sauf que la aussi le cumul de pognon à balancer pour cacher sous le tapis qui ressemble à un monticule de terre en plein milieu du salon n’est plus possible. Donc on enclanche une fausse pandémie qui masquera l’injection monétaire pour tout noyer sous le pognon et au passage big pharma se propose de monter l’opération. Les banquiers tuent le système monétaire à circuit divisé classique pour partir dans un contrôle direct de l’émission de la monnaie et veulent sa numérisation pour sa traçabilité et le contrôle total et mondial, cela permet aussi de faire d’une pierre deux coups et d’amorcer une décroissance contrôlée pour limiter la casse brutale du problème d’énergie avec 8 milliards d’individus dont l’occident consomme plus de la moitié à lui tout seul et est intenable énergétiquement en décidant d’exécuter les plans socialistes des années 70 de passer par un prétexte climatique pour dépeupler la planète.

Nous sommes à cet instant en 2020. La fausse pandémie s’installe, elle dure 1 an, puis on s’ajuste sociétalement pour commencer la calibration et la réduction, les OPA sur les business, les fermetures de boutiques, les interdictions comme la restauration, la santé, le service à la personne, la mobilité qui est une grosse part du problème de l’énergie. On impose un contrôle de déplacement.

En 2021 intervient le vaccin, on force les gens par différentes méthodes d’intimidation à se faire vacciner. Surgit le  » no jab, no job » en Australie où le BTP se révolte, en France les gens sanctionnés sont mis de fait au rsa alors qu’ils ont un métier, pour les acculer dans leurs traites et qu’ils se fassent vacciner dans les 60j sinon la dette accumulée est impossible à rembourser et le foyer coule.

Bien entendu, le vaccin est une saloperie et la masse de gens de mois en mois découvre avec les morts cumulées également de plus en plus difficile à cacher, comme les sportifs qui sont sur la santé irréprochables et cela tue l’argumentaire de l’état initial de l’individu. Le doute grandit, la colère gronde.

Au bout d’un an on pourra résumer la problématique du monde par cette image :

Les politiques sont filmés sans masque ni geste barrière tandis que les contrôles s’intensifient pour le peuple sur les lieux de travail. Le règne du « faites ce que je dis et pas ce que je fais« . C’est très aristocratique et féodal dans l’approche, plus kakistrocratique dans l’observation.

Et à ce jour en novembre 2021 on en est à des manifestations monstres dans plusieurs pays et on commence à voir ce genre de phénomène arriver :

Et vous savez pourquoi ? Parce que la police tire à balle réelle pour disperser les gens…

peu importe l’ordre, si ça crame et tire ensuite ou si ce sont les tirs qui engendrent les émeutes. On en est là parce qu’il y a une volonté d’appliquer quelque chose de débile sur le plan logique mais qui permet une rente financière et un asservissement de la population.

Pour info, comme ça, gratuitement hein, sans aucune arrière-pensée, le maire de Rotterdam...c'est Ahmed Aboutaleb, parti travailliste... je dis ça je dis rien.

On en est là parce que les gens sont en colère parce qu’on les enchaine sans leur dire le réel problème qui est qu’on est en train de faire un hold up sur le système et qu’on va épurer parce qu’on ne peut pas tenir la maison debout.

Logiquement, comme dans tout conflit il y a deux possibilités. Soit ça dégénère et le peuple va prendre très cher, soit les gouvernements sautent, ça dégénère aussi et les nouveaux feront les oui-oui et ne règleront pas davantage le pb énergétique ( cf cop26 ) et la situation se dégradera encore plus vite puisque la non-correction dans les consommations et les libertés impactera encore et toujours plus vite le reliquat énergétique européen, qui est importé à 80% pour plus de la moitié des pays.

si l'occident se mutile c'est pour éviter d'avoir à se battre contre l'Asie ou l'Afrique, elle est là, la réalité, c'est se saborder pour maintenir la paix  en étouffant individuellement les peuples plutôt que de détruire le pays voisin. Parce que les riches peuvent se délocaliser, pas les masses endémiques qui sont sacrifiées.

Il n’y a pas de solution heureuse à l’état actuel de la civilisation occidentale; elle est prise au piège dans une volonté sournoise de régler un problème inavouable qui engendrerait ce qu’on cherche à éviter à l’instar des problèmes de file d’attente aux stations services pour un manque d’approvisionnement en carburant il y a quelques années quand les gens avaient tous la moitié du réservoir de rempli. La peur du manque engendre une accumulation et une retenue de la consommation et elle provoque l’effondrement par une envolée des prix et un crash économique.

Leur conception de découplage énergétique de l’économie est une chimère, ils ne comprennent pas que c’est matériellement impossible. La solution aurait été de ne rien dire et de balancer une vraie peste noire dans les mégapoles. en coupant les voies d’accès et les transports en communs.

La répartition démographique contre les forces de l’ordre rend des pays en révolte impossible à contrôler sur l’ensemble du territoire. Rien qu’en france, 100-115k policiers peu ou prou pareil de gendarme et 90k militaires. ça ne pèse pas lourd sur 30 millions d’adultes et adolescents en furie. Je suis gentil je retire les gosses et les vieux.

En Guadeloupe aussi ça dégénère lentement :

La Slovaquie met en place un confinement pour les non-vaccinés… 5,5 millions d’habitants et 2,5 millions de personnes vaccinées… ca ne peut que bien se passer.

On a des titres de ce style qui apparaissent dans la presse :

Covid-19 – « La contamination remet les compteurs à zéro » : la HAS recommande de faire un rappel du vaccin après une infection, même après la vaccination

Donc ça ne marche pas, je l’ai écrit au mois de juillet il me semble on insiste et on reprend un shoot en plus de la maladie.

L’entêtement est tel que le questionnement  » mais y veulent nous tuer ou quoi ? » est inévitable. Et quand on accule un individu à lui faire penser quelque chose de vrai ou pas d’ailleurs mais qu’il n’est pas censé éprouver c’est là où il est le plus dangereux. On a beau avoir été en paix relative pendant 80 ans l’homme est un animal et les instincts ça se réveille, ça ne s’éteint pas totalement. La faim rend les hommes monstrueux. La peur les rend plus lâche ou alors désespérés, comprendre dangereux.

Ça ne va pas en rester là, puisque la population ne comprend toujours pas l’étendu du problème et de la situation, les gouvernements ne savent plus défendre le projet autrement qu’en force brute, et dans l’histoire toutes les tyrannies tombent via le peuple.

Pour finir, ils pensent avoir trouvé avec l’informatique une solution pour l’auto asservissement mais ceci repose sur une énergie qui est en train de rentrer en concurrence directe avec la possibilité de l’humain de subvenir à ses besoins pour le plus grand nombre. Moralité, la technologie sera détruite ou contournée et le manque d’énergie ne permettra pas son déploiement intégral de toute manière.

Je réitère une énième fois, le futur est analogique.

Sur ce, bon W.E.

4 commentaires sur « Mémo pour plus tard: comment les années 2020 ont pris la courbe de celle des années 1930 vers l’irréparable »

  1. belle analyse, il est certain que la vérité ne pourra pas être étouffé encore longtemps, les cocus vont se compter par millions, n’importe comment nous allons rentrer dans le dur, autant les premiers confinements ont été assez bien acceptés, la peur et l’inconnus de la pseudo épidémie ont bien aidé, mais cette fois-ci ça risque d’être diffèrent personnellement je n’irais pas défiler les samedis mais je ne changerais pas mes habitudes.
    au final, tu l’as dit-il n’y a pas de solution à la crise des crises, nous arriverons bientôt au bout, 2/3 ans peut être mais guère plus, a ce moment la nous en serons au 9eme rappel vax, ca fait beaucoup et comme avec les gilets jaunes, l’État choisira la repressions par la force, Attali avait prédit une révolution pour 2022, peut-être avait-il raison,
    pour ma par je pense plutôt a l anarchie dans les parties périphériques rebêles et a la mise en place de la dictature fasciste 2 déjà bien avancée dans les métropoles.
    en FrancoLiban, chineurs et trafiquant sont des métiers d avenir….

    J'aime

  2. C’est ça, la brigade sanitaire devant ta porte. C’est comme pour le typhus, rien de mieux qu’un ghetto. Avant arasement… Le tout est de ne pas se faire embarquer. Tous les moyens sont bons.

    J'aime

  3. C’est beau je brois du rose.

    Faut pas que mon idole Laurent Alexandre tombe sur ça…. lui qui nous parle de 100 milliards d’êtres humains pour peupler l’univers, d’intelligence artificielle forte qui dominera le monde. LOL

    Bon les gens captent rien, je discute avec mes collègues à la cantoche, éducation nationale, c’est affligeant, le masque marche, le vaccin nous sauve, il y a eu 130 000 morts du covid en France et ses salauds de non-vaccinés niquent le game. La « Vidavan » va revenir, c’est sûr. Prout.

    Que faire ? Comme disait Lénine. Rien. Le bateau coule, pas de radeau de sauvetage, c’est con.

    On regarde les courbes de population et celle du fossile….les mêmes, Le fossile baisse, la population aussi. Haha.

    Bon week-end, je me verse un petit whisky japonais tant qu’il y en a.

    J'aime

    1. On peut aussi mettre en parallèle les courbes d’augmentation des dettes et la démographie. Elles sont identiques avec un léger décalage.. . Et quand ça va lâcher.. . Ces 2 « bulles » vont se dégonfler.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer