La différence entre la puissance retenue et l’impuissance effrénée

La différence est simple, la première c’est de disposer de capacité réelle, de le savoir, en avoir conscience, et d’en être avec toute sa lucidité le garant de son non-utilisation jusqu’au moment où la nécessité même atteint la menace existentielle. C’est un peu le concept de la bombe atomique.

L’impuissance effrénée c’est exactement le contraire, c’est faire usage réel via un imaginaire de tout ce qui est à portée de main dans l’impossibilité de faire ce que le pulsionnel ordonne, dont de tuer les gens en les abattant mais pour de faux et avec du petit plomb à jupe de 4.5mm à 7.5 joules…. qui fait un bruit pas possible avec un ressort.

Après, le motif est ce qu’il est, si on tire sur des gens, on choisit ses cibles, et y a forcément des raisons, soit des bougnoules soit des pouffiasses en Chanel, j’ignore la motivation du tir.

Néanmoins, un nouvel exemple de ce qu’il ne faut pas ENCORE faire parce que le système dysfonctionnant, on peut quand même être sérieusement emmerdé par la justice shimano.

shimano....?

- Justice à plusieurs vitesses qui déraille sans cesse.

Et dire que pour un homicide avec une vraie arme on sort en 4 ans…. 2 ans pour du plomb dans une cuisse, y a vraiment de l’inflation partout.

alors on est bien entendu comme on le sait depuis longtemps tant les médias sponsorisés que le shimano n’ont la moindre connaissance du monde réelle, visiblement ne sortent pas en voiture dans les campagnes où la DDE pourrait attester, surtout en corse, que les panneaux de circulation sont de véritables pièges à balles à tel point que l’on en fait un commerce par dérision, j’ai sur mon frigo un magnet qui exprime peu ou prou ceci :

Et ceci fait référence à un truc dans le genre :

Mais ce n’est pas pareil… vous comprenez, la corse c’est une île, puis une balle perdue ça ne va pas très loin non plus, sauf en tir en cloche mais y a que ça la bas, des cloches… bcp de bougnoules aussi d’ailleurs.

La disproportion du récit

vous comprendrez pourquoi il faut du RAID dans pleins d’endroits pour être partout en france en 30 min de trajet… quand on a des snipers de 7 joules sur les toits de paris où il faut 2 mains pour réarmer le ressors par brisure de canon et donc c’est un monocoup qui prend au moins pour un tir ajusté 20 sec à chaque fois, on appelle ça un arsenal et il faut une équipe d’intervention en gilet lourd avec bouclier.

Vous comprenez pourquoi au bataclan les mili n’interviennent pas, y sont pas assez bons pour les kékés tout raides quand il faut rentrer dans une salle et viser tout ce qui porte un akm avec une barbe et un gilet tactique olive, ce qui, dans un concert de heavy metal, est forcément difficile visuellement.

La plaisanterie à son paroxysme.

On comprend pourquoi quand y se font caillasser après une interpellation ils fuient tous comme des truies de l’abattoir, au bout de 5 minutes ça sort le vrai matériel et le poulet se fait allumer. C’est plus un zoo à ciel ouvert c’est une cantine… à leur place le service de livraison à domicile je le renommerais JUST’ eat HIT…

Quand y sont moins de 5 dans un espace clos on envoie le raid, quand y sont 500 dans un quartier on les laisse tranquille et quand y sont 200 000 sur tout le territoire, on feind d’ignorer l’existence du problème. Logique. Rapport de force oblige. Ah ba on est en france hein… on va quand même pas essayer de se faire passer pour ce qu’on n’est pas, hein ? si ? ouaiiii… mais l’illusion ne fonctionne plus.

La ça fonctionne parce que le mec est un abruti. En plein paris il tire de jour dans une rue de collabos et il touche plusieurs fois avant qu’on le signale. Il les cherche, les problèmes.

L’incompétence continuelle de la déformation du sens.

Pour le lambda en france y a pas de port d’arme. C’est clair, vous oubliez les habilitations c’est une vue de l’esprit. C’est pareil avec le journaliste, il ne peut pas porter son cerveau mort et en plus le code de la sécurité intérieure pour comprendre qu’il répète ce qu’on lui dicte au lieu de réaliser que port, transport et détention ce n’est pas pareil. Détention c’est préfectoral, c’est administratif. Transport c’est aller-retour maison-stand de tir, port c’est le régalien prêt à l’emploi, pour le civil c’est de la prison ferme depuis 1939.
Oui oui, décret-loi anti-insurrection pré WW2 du 18 avril 1939.

Ci-joint photo des accords de Munich de 1938, où l’on voit très bien Daladier, Hitler et ouioui sur la photo.

Alors certes, aujourd’hui dans le fantasmagorique moderne une tige métallique, un tronçon de fer à béton, tout de suite c’est la lance de Léonidas, une paille mc donald c’est une canalisation, une toyota prius c’est une voiture et une carabine à plomb c’est un arsenal. Oui, une fourchette à 3 dents pour le poisson c’est un trident et non, Poséidon n’a pas trouvé ça drôle, pas plus que la population quand on lui a dit que pfizer faisait un vaccin semestriel contre le covid d’ailleurs.

Sinon, un nègre c’est une chance, les migrants sont tous docteurs et généticiens diplômés. C’est ça aussi la france, s’émerveiller d’un rien. Maintenir l’illusion désuète de la grandeur d’antan du romantisme du XIX°… la démesure, la surévaluation, c’est un peu le rêve, quelque part… l’envie, y a du désir… et pas que harlem.

Ce pays doit continuer à croire, c’est important, parce qu’il na plus que ça et c’est tout ce qui lui reste pour faire tenir l’assemblage encore debout, la croyance. Ce n’est plus de l’espoir raisonné, pas une conviction argumentée reposant sur des faits, non, on est dans le spirituel, le hors sol, on est dans la croyance pure, il faut de la magie.

I believe i can fly.

Les seules fly qu’il y a sont celles à merde mais ça vole quand même, c’est l’essentiel. Un peu bruyantes, mais c’est bio. C’est bon pour le moral, et la planète.

Il ne faut pas faire le difficile.

Après tout c’est un succès, l’auteur du crime est interpelé, il n’a pas retourné l’arme contre lui pour se perforer le menton, shimano est rendue, on the road again, 1-2-3 soleil, yippee ki yay, mon colonel. Par contre, je me demande comment en 2050 y vont comprendre que la maison des atréides n’a plus non plus accès à l’épice.

3 commentaires sur « La différence entre la puissance retenue et l’impuissance effrénée »

  1. Bon, avec un couteau c’est en général remise de peine car pas les codes ou légèrement « déséquilibré » donc pas jugeable. Et puis il y a aussi les voitures, arme par destination, qui sont aussi assez folles. Et puis les tounevis, les marteaux, les clés que, manifestement, certains quidams sortis précipitamment de leur atelier ont oublié de ranger dans leur sac/tiroir. Et puis il y a les glands des TV qui parlent d’armes lourdes en évoquant quelques fusils de chasse. Toujours un problème de sémantique, les égorgés sont morts d’un coup de couteau, les rafalés ont traversé la trajectoire des balles par accident, les écrabouillés n’avaient qu’à pas être en terrasse (avaient ils au moins le passe?). Tout se ramène à une sorte de jeu vidéo où les décédés vont revenir après recharge de vie, les armes font prout comme un pistolet à patates et on peut rejouer le scénario. C’est bien, tous les « bien intégrés », les ravis du « vaccin » et les cintrés du woke n’auront aucune idée de à quoi ressemble une vraie baston, de vraies armes et les bruit éventuels que cela fait. Comme cela, ils feront un bon rempart peu mobile devant nous, permettant de plonger à l’abri avant de riposter. Cela me rappelle Demolition Man…

    J'aime

  2. au niveau géopolitique la puissance retenue c est la russie ou la chine et l’impuissance effrénée c est l otan-usa,
    pour l instant le chien aboie la caravane passe….

    J'aime

  3. C’est curieux, mais j’ai l’impression que c’est un de ces challenges débiles. Bon on avait eu cet imbécile du rocher monégasque se vidant un seau de glaçon sur la gueule par exemple. Là, on a du avoir un singe qui a eu la bonne idée de mettre comme défi: tire sur un passant avec une carabine à plomb et poste l’article de journal correspondant…

    Je dis ça parce que j’ai entendu parler d’un fait de divers qui est survenu récemment à proximité de là où je réside. Une femme qui se fait tirer dessus avec un airsoft à billes alors qu’elle était dans une Zone uniformément simiesque fin octobre.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer