COVID-SIDA : seconde perspective

Je peux hijacker le code wordpress pour mettre la vidéo odysee alors que c’est rejeté par défaut mais je n’ai pas le contrôle du cadre, c’est en autoplay et sans plein écran, c’est mieux que rien.

Regardez bien comment avec le temps le sida est manié dans la sphère médiatique et politique et financière. Sans rien remettre en cause ou déformer, juste pour voir les similitudes avec le SIDA par rapport au covid. C’est…. intéressant, le comptage, la catégorisation… on ne peut pas nier certains choses.

On a souvent la réponse au futur en regardant le passé.

L’adresse odysee de la vidéo pour un contrôle complet : https://odysee.com/@jeffreygoines:e/houseofnumbers:3

Vous constaterez dans la vidéo que dans les années 90 l’enculerie sur les tests rapides est exactement la même que le PCR aujourd’hui…

Plus on avance dans la vidéo plus on comprend la manipulation de la thune, et la peur, LA PEUR distillée dans les rangs de la population pour avoir des rapports protégés. Et  quel est la 1° incidence d’une protection d’un rapport avec une capote ? C’est un contraceptif…. c’est pour limiter la population… et c’est assez intéressant le parallèle avec la peur du covid et de la contamination parce que l’impact réel ici c’est de briser le lien social, et le lien social est le tissu par lequel se constitue l’économie d’un pays. Le but est aussi d’empêcher quelque chose, de détruire quelque chose.

Quand on voit la manière dont la thune a été maniée, puis vers 2008 plus ou moins retirée, on se dit quand même que la condition humaine fait qu’on tape tous sur l’Afrique il faut ABSOLUMENT éviter qu’ils se multiplient et se propagent mais sur notre propre sol on ne fait rien. La vérité c’est que dans le monde occidental on ne veut pas que le tiers monde se développe pour avoir à faire une redistribution. Mais c’est trop simpliste, ça ne s’arrête pas là.

La notion de co-facteurs est sur la table. Maintenant qu’on sait qu’il a des dispositions spécifiques métaboliques qui déclenchent le processus dit de SIDA, vous imaginez un peu avec le COVID comment faire comprendre que l’age, la santé, le système immunitaire fait qu’on se retrouve avec la même problématique avec le sida il y a 30 ans et qu’on a toujours pas réglé le problème ?.

La fin de la vidéo est sans appel, c’est le nitrite d’amyle, le poppers, qui cause le sarcome de kaposi avec l’herpès humain VHH8…. les taches sur la peau, et ceci couplé au HIV est fatal. Pas le HIV seul si inactif ou éliminé par l’organisme, ou pire encore s’il est diagnostiqué à tort… Tout le passage sur les populations à risques, les drogues, le mode de vie, le tollé que ça génère aux usa dans la société…

Tout est corrélé en termes d’usage de drogues et de maladies réelles. Dans COVID SIDA et metaphysique je parle de ça et il semble que la problématique quand on regarde les travaux de Duesberg, que ça s’emboite et explique tellement le truc que forcement si au bout de 30 ans de bourrage de mou on dit aux gens mange bien, fais du sport, ais une vie saine, ne te drogues pas et tu passes au travers …. quand en face on te fait peur et te vend des merdes de traitements et des merdes de tests… Quand on regarde aujourd’hui et le COVID, forcement on se marre. Parce qu’il y a un précédent, et on sait, désormais. Mais on ne le dit pas. Il y a eu une manipulation sociétale, sociologique pour induire une modification dans la population.

Que fait le covid en ce moment…..

C’est EXACTEMENT la même méthode. Les années 80 : double digit de l’inflation, le CDC laminé sur les budgets, y faut faire un montage pour aspirer de la thune.

Quant au coup de l’AZT en traitement et du témoignage de « women at risks » est symbolique de ce qu’on a en ce moment : le traitement fait mourir les gens et on dit que c’est à cause de la maladie, alors que sur 11 femmes dans l’association 3 étaient sans traitement AZT en 1 an toutes les femmes sous traitement sont mortes, et les 3 qui ne prenaient pas de traitement sont encore en vie…. et on force aujourd’hui à se faire vacciner pour un truc dont à la base … si on est en bonne santé, ne meurt pas… à l’époque ils ont fait peur aux gens en surgénérant les morts dépistés à tort par des traitements mortels.

Et dans le tas à l’époque FAUCI est déjà de la partie…

9 commentaires sur « COVID-SIDA : seconde perspective »

  1. C’est pas faux.

    Mais le Covid dans ce cas c’est un Sida 2.0. Amélioré, modernisé. Car enfin : le Sida (tu parles certes de poppers/drogues) c’est surtout le sang.

    Donc au début, drogues injectées (mais ça c’est fini maintenant en tout cas dans les pays occidentaux)…maintenant c’est surtout le sexe, « merde quand même » (désolé, je pense toujours au guignol catalan) et en réalité la sodomie. Donc homos et hétéros amateurs.

    Au début, oui, le Sida faisait peur… On pouvait le choper… en regardant un homo. J’exagère à peine… Mais rapidement, le cheptel a compris.

    Alors que le Covid c’est beaucoup mieux, plus efficace… Car c’est invisible, partout et nulle part… N’importe qui peut te contaminer, virtuellement partout…

    Et pas uniquement un mec qui t’encule 😉 ce qui est -avouons-le- beaucoup plus rare en terme statistique.

    Enfin, les similitudes s’expliquent surtout par… le système.

    Un nouveau pathogène ?

    -des tests
    -des médicaments
    -des vaccins (si possible, la voie royale)

    -> bref de la thune à se faire.

    Et pour faire encore plus de thune… la peur. C’est universel et ça marche, et donc ça rapporte.

    C’est le système qui veut ça…

    En clair : attention à ne pas trop mettre de conspi, c’est-à-dire une volonté commune et continue derrière ces 2 choses, séparées… par 40 ans !

    Je reformule : si le Sida était une arme biologique de dépopulation… Il est aisé de noter… son bide TOTAL !

    Entre 1980 et 2020… la population… euh… a explosé (quasi doublement).

    On pourrait dire : à l’époque, les technos étaient molles du genou… le truc a en réalité foiré.

    Mais alors pourquoi avoir attendu 40 ans pour retenter avec une nouvelle saloperie virale, au point cette fois ?

    J'aime

    1. Le covid, un sida 2.0 ? Mais totalement.

      La question pourquoi attendre, je pense avoir compris : c’est parce que le point de départ sida est involontaire alors que le covid est programmé à partir de 2014, or les derniers coup portés contre le sida datent de la vidéo en 2009… c’est récent. y ont attendu 5 ans et le boulot de labo commence à wuhan. Le temps que ça se fasse, je ne suis pas expert j’imagine qu’il faut du temps.

      Une fois prêt, on attend le moment où l’économie se pète la gueule pour s’en servir: repo market en sept. 2019 -> les premières traces covid remontent à fin d’année 2019 en italie.

      Y ont testé au pcr les égouts de Barcelone pour mars 2019 mais c’est au test pcr, si y avait du coca ou un mouton ou un ananas dans l’égout le test est faussé toi-même tu sais…

      Pour moi c’est planifié et justement parce qu’ils ont l’expertise SIDA.

      La seule chose qui change et qu’ils n’ont pas anticipé c’est la vélocité de circulation de l’information à CAUSE d’internet.

      Maintenant… on en a quand même pour quelques années avant de flinguer le dogme… même aujourd’hui, va dire que le sida est un make up…. tu vas voir comment on va te regarder…. mais c’est même plus le covid pour le covid qui me fait chier, c’est les politiques induites derrières, EDF+zemmour c’est un cocktail puissant.

      J'aime

  2. Je fais un hors sujet, mais bon c’est si rare de se poiler.

    Donc, pendant que la Chine teste des missiles hypersoniques qui font tomber les chaussettes des Américains… Ces derniers travaillent.

    Dur.

    Très dur.

    « Les États-Unis ont annoncé mercredi avoir délivré le premier passeport avec le genre «X» à une personne qui ne se reconnaît pas dans les choix traditionnels «masculin» ou «féminin», conformément aux promesses de Joe Biden pour mieux prendre en compte les droits des minorités sexuelles. »

    Ca va forcément bien se passer…

    Et j’entends d’ici les hurlements de rire à Pékin… 😉

    Tu vois NB… pas besoin de virus à la con, d’armes bactériologiques pour… liquider l’Occident.

    Il le fait très bien, tout seul.

    Et avec entrain même !

    J'aime

  3. le sida fut la première création d’un marché ex nihilo, payé avec les impôts. le covod c’est pareil à une autre échelle. C’est la théorie économique de l’océan bleu (Blue Ocean) où le profit est maximum pour ceux qui ont créé ce marché ex nihilo.

    J'aime

    1. Je ne connaissais pas du tout. Merci pour l’information !

      – update:

      à la prise de renseignement, en fait c’est une théorisation de la création de nouveaux marchés non concurrentiels, je n’avais pas compris ça à la première lecture donc oui le principe est connu, mais j’ignorais qu’on en avait fait une théorie. Pour les dates ça commence en 1990 et le bouquin de Chan Kin sort en 2005, ca ne retire en rien la méthode qu’on génère de la thune en réglant les problèmes avec l’option de les créer au préalable, et pour ce que j’en déduis à la hauteur de ce que j’ai consulté, le make up est initié à partir d’un VIH existant, pour moi ca part d’un truc alétoire qui leur tombe sur la gueule fin 70 début 80.

      En revanche depuis qu’on sait le financement du NIH en 2014 par l’autre enculé de FAUCI y a pas d’excuse possible sur la destinée d’une telle pratique, faut que ça serve.

      Ma pondération à rebours me fait dire que je lui souhaite la même douceur réelle des conséquences sur l’humanité qu’a eu le VIH parce que si leurs vaccins nous donnent à terme une situation à la  » Les Fils de l’homme  » ( le film est à chier mais le theme est remarquable ) y se fera dépecer le gars si par malheur il est encore en vie.

      J'aime

  4. Et pour le fun, il y a des morceaux de la capsule HIV dans les « vaccins » contre le covid. Bon, pour sortir un produit « fini » en quelques mois, il faut bien utiliser ce qu’il y a sur étagère.
    A noter quand même que lors de l’épidémie de Sida, les gouvernements à travers le monde ont réagi de manière variée. Et il n’y a eu focalisation que sur les homos, la dope, le cul non protégé et les transfusions. Globalement, si vous n’étiez pas trop dans ces catégories (avec Ginette dans votre lit, connue depuis 20 ans, et pas trop dragueuse à l ‘extérieur) vous étiez assez tranquille. Là, avec cette belle plandémie, tous les gouvernement, relayés par toutes les instances internationales appliquent le même protocole, en même temps et pour toutes les populations dans tous leurs cadres de vie. C’est quand même gravement pire. Ils vont même inonder l’Afrique avec leurs produits et leurs troupes de coercition, là où même les africains avec le Sida s’en sont un peu tapé le coquillard malgré une certaine hécatombe, suffit de voir les annonces de marabout en local.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer