Le traitement du justiciable dans les procédures anodines noyées dans le technologique

D'emblée !!? awé mais tu veux juste mourir en fait ?!??

Quand macron se prend une caresse, c’est filmé, gros préjudice morale, l’affront total, le coupable est en taule le soir même, perquisition et procès express à 40° avec de la soupline, rinçage essorage séchage repassage amidonnage du col dans la semaine et 4 mois de placard. Clair, net et sans discussion.

Quand on commence à faire du « distanciel » ça devient un peu plus compliqué. Déjà parce qu’il faut une dynamique réelle, qui résiste au temps, et érige au-delà du principe et du dogme une volonté de revanche absolue sans laquelle aucun apaisement n’apparait possible. C’est un cas pathologique, on est dans le psychiatrique identitaire persécutif, ça s’appelle la juiverie. OY.

N’importe qui normalement constitué cérébralement laisse couler un certain nombre d’aléas pour préserver sa santé mentale, le cerveau est permissif et il est évident qu’on ne peut pas s’arrêter sur tout, surtout quand il n’y a ni menace, ni gravité.

On viendrait me faire chier moi encore, qui prône la vaccination pré natale dans le fœtus, ainsi que le transgenre dès la petite enfance, la dératisation des arabes au Moyen-Orient, la pédophilie dès que le nouveau-né peut mastiquer un gland avec ses gencives et accessoirement le contrôle bancaire mondial, ( j’ai bon je n’ai rien oublié chui admis au club ? ) c’est vrai que ça l’air super excitant de se faire enculer une fois qu’on a coupé le prépuce d’un bébé avec un coupe-cigare. OY.

Quand en Afrique on excise à la lame le clito d’une gosse on appelle ça de la nègrerie et ça gène personne, mais un feuj qui fait un chewing gum sur un gamin avec la peau de son gland, c’est ok… héritage religieux consanguin dégénératif j’imagine. On n’a pas les mêmes valeurs… bon aujourd’hui on met des tiges d’acier dans les tétons et le clito au même titre qu’un orang outan se met un os de je-sais-pas-quoi dans le nez.

YOUPI YAAAA, YAAA, YOUPIIII UN YOUPIIIIIN !!
YOUPI YAAA, YAAAA, YOUPIIII PLEIN D’YOUPINNNNS !!!!

OY !

Si j’étais emmerdé par ce que j’écris, j’imagine d’ici cette gourdasse de service de Marlène Chiappa mandatée par radio Élysée pour qu’elle écrive sur tweeter , il faut fermer ce blog nauséabond ! Cette molle. Seul exploit de subsister en léchant des couilles aussi goulûment que de se faire un magnum chocolat devant la télé devant greys anatomy. Prostitution étatique section boxeuse amateure en fin de carrière.

Mieux, mini moussa qui du haut de son mètre 50 les bras levés « j’ai ordonné une procédure de fermeture administrative de ce blog et tous les auteurs seront punis ! Alors qu’en fait le mec a l’œil qui frise, du genre celui qui frappe les gonzesses et éteint ses clopes sur leurs gueules. Tous ces brillants esprits de la république, ce qu’on ne ferait pas sans eux… Moussa c’est le mec qui veut aller contrôler les gosses de riches pour les amendes payables plutôt que taper sur ceux qui vendent et sont débancarisés et insolvables.

De manière générale, la liberté c’est une conception foireuse dès l’instant où votre comportement est senti préjudiciable venant d’un tiers et qu’il vous le fait payer alors que vous ignorez totalement son existence. C’est une fumisterie. Bien pour ça qu’en été la zik sur le parking à 2h du mat c’est une liberté revendiquée, pas de fait. Puisque la vraie liberté, je l’aurais abattu d’un tir en pleine tête sans même qu’il entende la balle arriver. À la place, le pas d’amalgame et la paix sociale font que c’est moi qui ferme la fenêtre et mets un film au casque pour couvrir le bon gros 32hz perce-parpaing de la wolkswagen aux sonates nocturnes magrébines. C’est aussi au clair de lune mais ce n’est pas franchement du Beethoven. Plus des bites au vent.

Si on ne me connait pas, ce qui est le cas, je peux écrire en titre H1 :

FUCK LES NEGRES ET LES YOUPINS

Et il ne se passe strictement rien. Parce qu’on ignore mon existence.

Tu joues avec le feu... 

Non, c’est une démonstration provocante. Mais pour ça il faut pouvoir le comprendre. Si on comprend sociétalement tout ce que j’écris, je suis inattaquable parce que je dis la vérité. C’est son acceptation qui est problématique, pas sa provenance. Tout est biaisé.

Condamner quelqu’un pour un propos c’est un crime de pensée. Ce n’est pas parce que quelqu’un dit quelque chose qu’on doit le croire, qu’il le pense lui-même et va le faire, la preuve, sinon on n’aurait pas la politique du pays qu’on a actuellement par exemple. Ce n’est pas parce qu’un produit est disponible, en vente, que tout le monde DOIT forcément l’avoir, pourtant dans sa nature il est, il existe, il est à porté, observable, il est matérialisé. Et ce n’est pas parce que les gouts et les couleurs ne se discutent pas dans leurs appréciations, que c’est reconnu comme tel, qu’on doit sabrer dans l’acceptation ou le rejet argumentatif une appréciation sur une entité: vous jugez quoi penser et quoi apprécier, vous régentez le code moral à la place de ce que l’individu est souverain dans son véhicule. C’est une violation fondamentale de l’être. Personne, aucune loi, ne peut m’interdire de considérer comme je l’entends un objet, une entité, un individu.

Or, on a une injonction paradoxale dans la société post moderne, héritage déconstructiviste, qui encourage le droit à revendiquer ce qu’on a envie d’être: un pd, un trans, une princesse, un poney, une licorne, une femme à barbe, un youtubeur… et même une princesse à barbe youtubeuse sur une licorne, lesbienne, la princesse pas la licorne, quoi que. Mais restant dans sa condition initiale de blanc mâle hétéro qui n’aime pas les étrangers, visiblement la mention a été rayée lors de la dernière mise à jour du système d’exploitation.

C’est une construction sociale, ça n’est pas réel. Ca n’a pas de sens autre que celui donné à l’instant T. et pas par consensus, qui plus est. Les décideurs considèrent qu’il faut apaiser, ne pas stigmatiser, ne pas railler, ne pas être méchant, mais ils n’ont pas franchement la mémoire de l’école et de la cruauté de l’enfant innocent, donc de l’état premier de ce qu’est l’homme, un animal, et du fait que les rapports s’instaurent dans une réalité de propos et une confrontation. À partir de l’instant où vous neutralisez préventivement le comportement violent, le propos dur, même sans arrière-pensée, de la blague ou du propos de colère, le principe de ménager les esprits, vous comprimez une inexpressivité qui s’accumule et qui dans le dressage éducatif conduit à la situation finale où l’on paye des impôts pour faire vivre des gens qui n’apportent rien au système, où l’on remplace la population génération après génération par des intrants migratoires et des dilutions cultures incompatibles et qui donnent des 18 & 19° à paris, des Grenoble, des 93, zones de non droit absolu où la continuité de cette instruction de multiculturalisme et de bienveillance est en pur déni de réalité, parce que non confrontés à ce qu’ils ont instauré………. jusqu’au moment dramatique de l’agression, où aussitôt on devient plus tempérant sur les armes et la défense et le discours devient légèrement oblique dans le durcissement et où l’on prend conscience que dire les choses est en fait un problème.

Vous voulez défendre ça dans un tribunal ? Bon courage. Y ont pas l’esprit pour le comprendre. Ils sont tous payés pour gauchiser le système. S’ils avaient un vrai rôle indépendant les grands truands seraient en prison et non pas ministres ou au conseil constitutionnel…. j’ai qu’une vie, ils ne me tueront pas. Ils ne peuvent pas rentrer dans ma tête. Le déviant, le dysfonctionnant, le corrompu, ce n’est pas moi.

Ce n’est pas moi qui prévaux sur le jugement d’autrui, c’est eux. J’accepte qu’on me qualifie de ce qu’on veut et qu’on médise sur moi ou mon propos… parce que je n’en ai rien à foutre 🙂 je ne mets en avant que ma souveraineté d’opinion basée sur mon expérience propre, mon passif, mon vécu. M’interdire de dire ce que je pense par mon expérience c’est nier ma réalité, c’est une atteinte morale et un préjudice, on outrepasse le vivant et on s’arroge le droit de vie ou de mort sociale d’un individu sur une décision partiale et subjective à l’exacte symétrique de ma propre subjectivité. Dès lors, qui gagne, celui qui est présenté à la justice, ou celui qui l’applique ? Elle est où l’égalité de traitement dans ce cas.

Quand mein kampf est disponible à la vente notamment sur Amazon, on met quoi en avant, le business ? C’est discutable, la juiverie couinerait…. La notion historique alors ? Un devoir de préservation, de mémoriel…? C’est discutable à l’époque où l’on déboulonne les statues…. On peut avoir un exemplaire du livre chez soi mais si on se trouve en sa possession après un acte dit malveillant ça devient comme par magie immédiatement un élément à charge… c’est comme l’alcool alors ? On a droit de se murger la gueule, c’est en vente libre, mais chez soi ? Ne pas être sur le domaine public ni rouler bourré donc ? Mais comment on définit la différence entre un blog et une maison, je mets un mot de passe pour rentrer, ou c’est accès libre mais une zone d’expressivité privée ? c’est public mais privé mais public ? C’est #chaz gardée ? ….
Je ne force pas les gens à venir ici pour lire, comment la justice va essayer de me coincer ? Et surtout, soyons pragmatiques… quelle est la mise à prix d’un blog inconnu sans liaison aux turbines facebook/twitter ? ptin le flic va falloir qu’il bosse, qu’il cherche… pfff, les chances se sont effondrées d’un coup. Le montant de ma prime dans le royaume de la bienpensance communiste n’est pas très élevée non plus.

Ce qui reste privé et dans l’ombre, est inconnu par nature. Je ne cherche pas à démontrer que j’ai tous les droits, je souligne simplement la géométrie variable du système et le constat que dire librement ce qu’on pense sans vouloir rentrer dans la gueule du système pour autant est compromis. La différence entre une tyrannie et une république c’est qu’une république, même si la gestuelle est forte tel un publicitaire mettant le président en tenue de SS sur panneau, y a une poursuite pénale.

Régir sur des images, de la perception, manipuler le perceptuel c’est le signe d’un échec total, du tout. Quelque chose qui fonctionne ne se soucie pas de l’image qu’il véhicule. Il est, il fait, simplement. Quand on se regarde dans le miroir et qu’on demande aux autres ce qu’ils pensent de soi en permanence c’est psychiatrique. Une tyrannie a le mérite d’être claire: on demande le nom du publicitaire, et on le fait disparaitre. C’est plus net, plus brutal mais fondamentalement il n’y a pas de différence entre une mort physique il y a des siècles et une mort sociale aujourd’hui, étant donné l’état d’interconnexion du système, se faire débrayer c’est retirer le respirateur à un cancéreux en fin de vie. Il y a même un aspect plus retors et plus vicieux, résultant de l’évolution des négociations et de la complexification des mécanismes sociologiques post monarchique. C’est plus sadique et pernicieux dans un souci de propreté politique. Amusant , venant de la part des pires enculés qui soit.

Allons plus loin pour bien remuer la merde, on enseigne tous du Rousseau à l’école, Rousseau utilisait en son temps le mot nègre pour qualifier les nègres… qui le sont de leur état.

Ajoutons qu’il ne paraît pas qu’aucun animal fasse naturellement la guerre à l’homme, hors le cas de sa propre défense ou d’une extrême faim, ni témoigne contre lui de ces violentes antipathies qui semblent annoncer qu’une espèce est destinée par la nature à servir de pâture à l’autre.Voilà sans doute les raisons pourquoi les nègres et les sauvages se mettent si peu en peine des bêtes féroces qu’ils peuvent rencontrer dans les bois.

L’ORIGINE ET LES FONDEMENTS DE L’INÉGALITÉ
Le discours, 1° partie.

Que l’habitant d’un pays tempéré parcoure successivement les deux extrêmes, son avantage est encore évident ; car, bien qu’il soit autant modifié que celui qui va d’un extrême à l’autre, il s’éloigne pourtant de la moitié moins de sa constitution naturelle. Un Français vit en Guinée et en Laponie ; mais un Nègre ne vivra pas de même à Tornea, ni un Samoyède au Benin. Il paraît encore que l’organisation du cerveau est moins parfaite aux deux extrêmes. Les Nègres ni les Lapons n’ont pas le sens des Européens. Si je veux donc que mon élève puisse être habitant de la terre, je le prendrai dans une zone tempérée ; en France, par exemple, plutôt qu’ailleurs.

Émile ou l’éducation,
livre premier

Les astres, les vents, les montagnes, les fleuves, les arbres, les villes, les maisons même, tout avait son âme, son dieu, sa vie. Les marmousets de Laban, les manitous des sauvages, les fétiches des Nègres, tous les ouvrages de la nature et des hommes ont été les premières divinités des mortels ;

Émile ou l’éducation,
livre quatrième

J’ai eu hier la visite de M. le ministre, qui, voyant que je ne lui parlais que français, n’a pas voulu me parler anglais ; de sorte que l’entrevue s’est passée à peu près sans mot dire. J’ai pris goût à l’expédient ; je m’en servirai avec tous mes voisins, si j’en ai ; et, dussé-je apprendre l’anglais, je ne leur parlerai que français, surtout si j’ai le bonheur qu’ils n’en sachent pas un mot. C’est à peu près la ruse des singes qui, disent les Nègres, ne veulent pas parler, quoiqu’ils le puissent, de peur qu’on ne les fasse travailler.

Correspondance PARTIE IV
Lettre DCLXX – au même ( suite de DLCXIX à M. Hume )

Dans Lettres écrites de la montagne, seconde partie, un passage contient 13 fois le mot « nègres ». Ou la la, Rousseau ce si puissant auteur, modèle de penseur sur qui se sont appuyés les révolutionnaires, l’inventeur du contrat social ! Mais, comment !!! On m’aurait menti ???

Déformation lexicale, nomenclature, effet de style. On appelle ça un noir maintenant, quand on n’use pas du panel pour contourner précisément une différence visuelle entre deux races d’une même espèce, où l’on dénigre la science par le social.

Où se situe la notion d’équilibre de jugement dans le fait que moi, j’utilise un mot employé il y a 245 ans et qui aujourd’hui est socialement déprécié et connoté. Qu’en est-il si je décide d’employer ce mot pour faire à mon sens une préservation historique du terme initial.

Mais ce n’est pas pareil, c'était il y a 250 ans,  on ne peut pas comparer... 
-T'es croyant ? 
oui.
-Catholique ? 
oui. 
-Tu crois en un truc de 2000 ans, est-ce que je te fais chier  avec la multiplication des pains et la résurrection post clou de charpente à l'heure du smartphone, d'internet et de la mécanique quantique... hmm ?

Au même titre que là encore à ce jour, paradoxalement les mots ont droit à évoluer dans leur signification, leur connotation péjorative se modifier, où est la différence avec le fait que j’enrichisse et emploie également une diversification du sens en distinguant nègre de noir par toute l’évaluation personnelle de l’échelle sociale et culturelle entre un habitant d’afrique et un noir d’europe… ou pire encore, entre un comportement compatible avec la culture de mon pays, ma civilisation et un comportement inapproprié, préjudiciable, condamnable. On finalise le raisonnement par observer la résultante d’un jugement tiers condamnant quelqu’un employant un vocable pour définir et qualifier des individus ayant un comportement inapproprié dans une société, ce en priorité sur l’acte commis par ces mêmes individus appelant le qualificatif qu’on nommera alors péjoratif, et l’auteur du propos un raciste.

C’est complètement con.

Tout ceci est problématique et très symptomatique de la société française qui a pris pour habitude de nier les problèmes en retirant à la population la capacité de les nommer, les définir ainsi ils sont lexicalement inexistants et disparaissent de la sphère publique, médiatique. Ainsi on observe la même incapacité au dialogue venant des peuples inférieurs limités par le vocabulaire, incapable de s’exprimer de façon intelligible pour véhiculer leurs idées, exprimer leurs désirs et leurs envies, leurs craintes. Ainsi n’ayant plus que la bestialité génétique intrinsèque à l’espèce pour extérioriser une information, une sensation, exprimer un état, on se retrouve à les observer voler, frapper, violer, tuer. La pleine intégralité de ce qu’on essaye de circonscrire par le contrat social.

Le gag est que plus on réprime une violence, plus on la rend irrémédiable. Plus on influe sur les comportements, le langage, plus on ménage les gens, les rendant faibles, en distordant leur perception du monde qui n’est qu’un voile par rapport au monde réel tel qu’il est dans ses rapports, plus le choc une fois lâché dans la nature est grand et plus ils sont dévastateurs sur un système d’ordre totalement en inadéquation avec ces derniers, il n’a pas les outils pour luter. Le système est dépassé. Donc il se reporte sur ce dont il a encore le contrôle.

M’empêcher de communiquer mes idées reviendrait à interdire le latin parce que cela serait une langue ancienne et que les mots ayant dérivés dans la mutation de la langue on ne devrait plus s’en servir. Il n’y a aucune différence. C’est idiot et dégénératif.

La seule différence est d’ordre applicative, c’est le biais interprétatif de celui qui est du côté du fusil et vous tire dessus gratuitement parce que vous n’obéissez pas à l’injonction de vous comporter de la manière dont le code social l’a exigé. C’est de la soumission.

La loi et le système font plier celui qui comprend la langue et obéit au code moral, en priorité parce qu’il y a une compatibilité et une emprise , il y a une soumission de ma part à bien me comporter. Mal parler à qualifier péjorativement un tiers est plus maximisable, bankable, dans un système d’ordre parce qu’il y une sanction, un exemple, un débouché dans le processus d’application pour légitimer et réaffirmer la robustesse et la continuité de l’application législative dans un pays où l’intégralité du système est en déliquescence totale et ne contrôle plus rien d’autre.

Se soumettre à quoi en fait ? En vérité, l’inertie de système est telle qu’il n’a plus besoin d’état, il s’auto régule de lui-même. L’état n’est que nuisance, parasite du sur-contrôle: c’est la mouche qui fait chier sur l’écran pendant le film qui distrait du son venant du parking. La mouche vérifie que les pixels ne sont pas endommagés. Alors que d’un coup d’œil sur fond blanc tout le monde peut voir quand il y a un problème, mais non, il faut que zobby la mouche face son cerfa en 750 pages pour s’assurer de la conformité du processus de vérification entraînant la désignation du pixel mort afin d’envoyer un rapport qui ne sera pas lu au fabricant de l’écran qui lui-même n’en a rien à foutre et continuera de rogner sur les coûts en utilisant des composants toujours de plus en plus merdiques pour maintenir sa marge de pute dans des rendements décroissants à l’ère du taux négatif où l’on supplie les gens de venir travailler et de se faire vacciner en leur filant de la bière, des téléphones, des ar15, des voitures, et des télés 42 pouces pour les dernières infos des centres de retraites dans certains états US. C’est cadeau !!! viendez !! pitiééé!!! viendez chez nous !!!

À là base, le mot noir vient du latin niger qui désigne sans connotation péjorative la couleur noire. Dans la Rome antique, les hommes noirs peuvent être symboles de richesse, de noblesse. Vous voyez la source du propos d’enrichissement culturel, la maladie mentale de ressasser l’historique sans le contexte ? C’est une richesse quand y sont enchainés, pas en liberté à aller voir des matchs de foot et cramer des bagnoles à la mi-temps parce que menés au score.

Qui c’est qui déconne en changeant le sens des mots par rapport à la réalité de la désignation initiale qu’ils véhiculent ? C’est qui le demeuré ? Moi ? Vous voulez défendre ça au tribunal… imprimez la page et donnez-la au commis d’office, même pas ça mérite d’ouvrir la bouche, la présidente à 1 chance sur 4 d’être en ovulation et de mauvais poil, le procureur n’a pas fait son quota il n’a pas sa prime du mois passé… La liste des failles humaines du dispositif est longue. Si par malheur y a un black dans le tas le procès est perdu avant même d’avoir commencé.

Toute pensée est définie par son penseur, le jugement d’une pensée venant d’un tiers ne peut se faire que sur la base d’un référentiel établi par une minorité, nécessairement en corrélation avec un archétype comportemental pré établi. C’est un modèle, un entonnoir. C’est une faille abyssale dans la manière de régenter ce qui nous apparait différent en impulsant de force une considération de similitude. C’est une pensée magique. Qu’est-ce que ça peut foutre que les gens disent ce qu’ils pensent, SAUF à partir du moment où une notion statistique vient appuyer un fait gênant qu’on ne voudrait pas trop divulguer…

La redondance de ces situations est intéressante dans le microcosme informatif internet. Dernier exemple en date, on essaye de jouer le justicier avec quand même 9 mois de délai pour avoir dit qu’une dauphine à une élection de miss était d’origine juive…

Aujourd’hui c’est la factualité qui est interdite. Il n’y a même pas d’insulte ou de péjoratif, On en est là quand même…

Ce soir du 19 décembre 2020, April Benayoum savoure sa place de première dauphine au concours Miss France. Les Français, déconfinés quelques jours plus tôt mais toujours soumis au couvre-feu, ont été au rendez-vous. La cérémonie a attiré plus de 8 millions de téléspectateurs. Mais pour l’étudiante en école de commerce âgée de 22 ans, la fête sera de courte durée.

Depuis plusieurs heures, la jeune femme qui porte les couleurs de la Provence fait l’objet de messages à caractère antisémites sur le réseau social Twitter. Le motif : avoir évoqué les origines israéliennes de son père pendant l’émission. Signalés le soir même à la plateforme américaine par plusieurs internautes et associations, ainsi qu’au procureur de la République de Paris, ces tweets ont fait l’objet d’une enquête judiciaire. Neuf mois plus tard, huit internautes doivent répondre ce mercredi « d’injure aggravée » devant la 17e chambre du tribunal judiciaire de Paris.

Vivement critiquée pour son manque de modération le soir des faits, l’entreprise Twitter a toutefois collaboré avec les enquêteurs de la BRDP, la brigade de répression de la délinquance contre la personne, chargés de l’enquête. Au total, 14 comptes Twitter ont fait l’objet d’investigations et huit suspects majeurs ont pu être identifiés par les policiers. Originaires de toute la France et âgés de 20 à 58 ans, ces quatre hommes et quatre femmes ont été placés en garde à vue au mois de mai dernier.

- UEJF.... 4 lettres ! FEUJ !

HO PUTAIN !!!

« Nous constatons que le racisme et la haine antisémite sont encore vivaces dans la société française, et qu’ils se répandent de façon décomplexée dans les réseaux sociaux. Nous demandons la fin de l’impunité sur Twitter, nous demandons la levée de l’anonymat sur les réseaux sociaux », réagissait le MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples) dans un communiqué publié le 29 décembre dernier.

la liste de twitter ! très bon nanar !

 » Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples » Je vais demander à être membre du club tiens.

Témoignage de paix entre les peuples au rwanda à kagamé en 95…

Arménie peut être ? À en perdre la tête…

C’est vrai que Klein en 45 était très efficace à Bergen-Belsen.

L’enjeu de ce type de procédure réside dans le caractère dissuasif des peines prononcées, estime ****Muriel Ouaknine Melki**** : « La justice a un rôle à jouer, elle est aussi un vecteur de paix sociale. La haine antisémite véhiculée sur les réseaux sociaux peut aussi se traduire par un passage à l’acte lorsqu’elle s’adresse à des esprits un peu moins bien construits ou moins structurés. Or, quand il y a un passage à l’acte antisémite, il est toujours extrêmement violent. »

lorsqu’elle s’adresse à des esprits un peu moins bien construits ou moins structurés.

Ce n’est pas très égalitaire comme propos ça... 

- c'est wassiss même... on n’est pas tous comme ça en fwonce.

Vous constaterez que la ligne de défense argumentaire annonce TOTALEMENT la continuité de mon propos dans la compatibilité capacitive des individus et que la part des choses est faite entre l’humour et le connard de dégénéré qui menace les mecs de chez SFR à la machette quand y installent des armoires de fibre optique dans le 92.

 » Un rôle à jouer », c’est un jeu, on dédramatise tout par un lexique catastrophique et ensuite ça vient couiner parce que ça vanne sur internet en regardant la télé. Mais y croyaient quoi à donner le pouvoir de communiquer entre les individus…. qu’ils allaient s’envoyer des rapports scientifiques sur les progrès de la médecine et de biologie ? Le niveau moyen c’est bac -5… Y s’attendent à quoi les mecs, à l’union des génies humain ? Rockefeller l’a dit lui-même, la pire chose qu’on a fait c’est internet. Il faut assumer maintenant.

Ormis ça, la juiverie n’est défendue que par la juiverie, c’est aussi un syndrome de tribalisme à grande échelle, une secte, une religion. Le goy n’a pas sa place, même dans son propre pays. Le gag, historiquement les hébreux n’ont jamais eu de terres à eux et ce n’est pas impulsé par leur religion non plus. À la base se sont des crouilles qui ont vécu parmi les autres peuples un peu comme les clébards errants dans les rues des villages, y sont partout, y font partie du folklore… mais ça aussi, il ne faut pas le dire.

Bon, en résumé, je peux continuer dans mon coin à tirer sur les bougnoules, les pd les trans, les dégénérés, les socialistes, les écolos, le président suceur de nègres en toute impunité , tant qu’on n’écrit rien de dégueulasse sur sur les nez longs. oh les youpins vous avez entendu, chui de votre côté moi, je vote zémmour ! Juiverie FTW !

Cet hiver sera rude, paradoxalement par manque de gaz il faudra faire du feuj dans la cheminée.
 
- oh putain !! tu vas avoir de GROS PROBLÈMES TOI !!!!

t’as qu’à lire du Schlomo Sand, connard !

8 commentaires sur « Le traitement du justiciable dans les procédures anodines noyées dans le technologique »

  1. la justice le bras arme du pouvoir, jamais la pour soulager la veuve et l orphelin, en faite ces fonctions sont multiples,
    – la prédation, son domaine de prédilection, éliminer sur ordre un concurrent gênant et lui faire cracher un maximum de fric. puis récupérer ces part de marchés ou ces biens. les victimes sont repérés via leurs déclarations d impôts.
    – le 2 poids 2 mesures, protéger l élite, la bourgeoisie et réprimer sévèrement le souchien.
    – mater toutes contestations de l ordre judéo maçonnique établis.
    j en oublie surement tant les saloperies faite en son nom sont nombreuses,
    il est tard je me ressert un cognac et dodo.

    J'aime

  2. Franchement, les juifs devraient être les cadets de nos soucis !

    Ils sont en train de se faire bouffer complètement par l’occident ! Israel 51e état des US !
    Ils ont complètement perdu leur identité religieuse. Aujourd’hui un juif est laïque, alors que c’était impensable il y a encore cent ans.
    Ils ne se définissent plus par la religion mais par la culture, ce qui est décisif ! Car ils deviennent un peuple comme les autres.

    Croire que les juifs font parti de l’Elite, c’est se foutre le doigt dans l’oeil. Franchement ils sont collectivement beaucoup trop bas du front. QQ juifs en feraient parti, mais ça s’arrête là.

    Quand on voit ce qu’ils ont reçu dans la gueule en 45 puis après, quand on voit la taille de leur pays de merde (trois départements français….) quand on voit la vaccination en Israel on pourrait se demander si ce ne sont pas des torches-culs plutôt, des fonctionnaires du Système, exactement comme pendant le communisme où les juifs ont travailler en masse pour la cause révolutionnaire.

    Historiquement parlant, ces deux mille dernières années, il n’y a rien pour me convaincre que les juifs sont aussi redoutable que Soral et les bougoules le disent.

    Ce serait même plutôt le contraire à vrai dire… Ce sont, ou c’étaient avant tout des usuriers faut dire, et on ne découvre pas l’Amérique grâce à des prêts à intérêts !

    J'aime

  3. Déjà qu’on a plus le droit de mettre « qui ? » sur une pancarte dans la rue; il n’y a qu’un pas pour qu’on interdise aussi le pronom interrogatif quand parce que c’est un homonyme qui rappelle un nom digne des HLPSDNH… Faudra penser aussi à débaptiser la préfecture du Calvados dans la foulée, on ne sait jamais.

    J'aime

    1. en fait tu as raison mais y a à dire sur le sur  » QUI ». À la base c’est un même internet issue d’une confrontation avec delawarde via bfm ou cnews je sais plus, il a parlé de » ceux qui contrôlent, vous savez qui « et le journaliste a insisté pour lui faire cracher le morceau en lui disant  » mais qui ?  » et ça a été repris, et il parlait des juifs mais sans les citer, sauf que tout le monde a compris;

      depuis le fait d’employer « mais qui », ca a une connotation antisémite. Le problème de ce drift linguistique c’est que tout le vocabulaire peut et va y passer au point d’atrophier le dialogue chez les gens. Les interactions vont s’appauvrir.

      le masque est une manière de museler aussi les gens.

      Surtout que sur la liste du panneau carton la plupart n’étaient pas juifs… mais dès l’instant où on leur rentre dans la gueule à ca ces putains de youpins la justice fonctionne toujours parfaitement alors qu’en temps normal c’est la Bérézina.

      C’est fascinant quand même.

      J'aime

      1. Bahn ouais mais faut dire aussi que tout le bousin fonctionne grâce à la « programmation neurolinguistique », où un chat n’est plus appelé un chat.

        Donc si tu viens mettre du bug dans la programmation en jouant toi aussi sur les mots ça va pas aller !

        J'aime

  4. pour dire comme apjbdm que la communauté juive n a pas vraiment d influence, faut vraiment avoir des peaux de saucissons sur les yeux. ou bien faire partie du mossad ….
    QUI control
    -les médias
    -la banque
    -les politiques
    -la grande distribution
    -internet
    -la téléphonie
    -l armement
    etc…
    bref, presque rien pour une communauté inferieur a 5 pour cent de la population.
    je suis pas anti sémites, mais votre propagande suffira pas a me convaincre que nous sommes sous un régime
    d occupation.

    J'aime

    1. Ce que tu décris est une façade.

      Et moi, l’agent du Mossad, je te répète que le système fonctionne comme du temps du communisme, où les juifs faisaient la sale besogne.
      La Russie orthodoxe et tzariste n’aurait pas pu être détruite par des russes, donc ce sont des juifs qui s’y sont collés.

      Pareil en France, ce sont des « éléments » antinationaux, ou apatrides qui se chargent du travail de démolition.

      Tu surestimes les juifs, et inversement tu sous-estime les goys.

      Les juifs sont à la RAMASSE car ils ont toujours été dépassé par les chrétiens très haut la main, et dans TOUS les domaines ! L’Histoire en est témoin, ça crève les yeux
      La France n’appartient pas aux juifs, mais aux Grands-Bourgeois qui se sont enrichis avec la saisie des biens de la noblesse et du clergé. C’est eux qui tirent les ficelles.
      En Angleterre la City existe car la Noblesse anglaise l’exigeait, elle l’a imposée à Jean sans-terre, roi d’Angleterre, dans la grande Chartre

      Pareils aux US, ce sont les WASP, les Van Der Bildt, les Rockefeller, les Lee, les Clavert… bref tous ces mecs qui ont conquis l’Amérique sur les indiens alors que les juifs se branlaient la nouille dans leurs shtetels.
      Les juifs sont arrivés infiniment trop tard.
      Premier arrivé premier servi.

      Les terres de ces pays appartiennent aux goys depuis le départ, et au bout d’un moment l’argent d’un juif ne vaut plus rien face à ça, parce que l’on sait bien qu’en définitive le pouvoir tient là dessus. Sur la terre, le pays.

      De plus, si tu étais croyant, si tu arrêtais de faire ce que les « juifs » te suggèrent en te détournant de ta religion ancestrale, tu apprendrais que toute souveraineté vient de Dieu.
      Celui qui décide à qui le pouvoir revient, c’est Dieu. (Daniel)

      Non seulement ce sont les peuples chrétiens qui dominent le Monde, c’est même évident, et non seulement les juifs tirent leur semblant de pouvoir des mêmes chrétiens.
      On leur à autorisé à s’établir en Israel, et on porte ce pays à bout de bras…

      Pourquoi ?

      Mais parce qu’ils sont tellement insupportables que c’est mieux ainsi.!
      Israel n’est pas le cerveau du Monde occidental, c’est un asile d’aliéné.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer